Les mères: des béotiennes?

Hier, coup sur coup, je lis deux articles au sujet de mères, qui selon le dire de leurs chers et charmants enfants, sont plutôt… arriérées ou dépassées.

D’abord, dans WordPress pour Les Nuls l’auteure, conceptrice Web et blogueuse, Lisa Sabin-Wilson écrit que vous n’avez pas à lire tout le contenu du dit manuel et elle poursuit en indiquant que : « seule (sa) mère le ferait! ». Puis dans le Devoir, c’est Fabien Deglise qui titre une série d’articles ainsi : « La modernité expliquée à sa mère ». Et en guise d’introduction, il écrit : « …une série de chroniques sporadiques abordant le thème de la modernité pour l’expliquer à ceux qui peinent à y entrer ». Eh ben!

J’ai probablement l’âge d’être la mère de ces deux auteurs, voilà peut-être pourquoi leurs remarques me font sursauter. Quel est le problème? Une femme qui atteint, disons la mi-quarantaine est automatiquement dépassée? Ou est-ce l’enfantement qui ramollit le cerveau tout autant que les chairs?

Je ne ferai pas la preuve ici de mon inscription dans cette modernité technologique. De même que je ne vous raconterai pas comment je compte utiliser le manuel de cette chère Lisa Sabin-Wilson. Mais je tiens tout de même à indiquer aux charmants enfants que le cliché de la mère qui ne sait que s’occuper de ses enfants est depuis longtemps dépassé et qu’il faudrait peut-être apprendre à lire et à interpréter la réalité.

Advertisements